Une professeure active sur le terrain

plaidoyer 04/2018 du

de

Spécialiste du droit constitutionnel, Regina Kiener s’engage sur tous les plans. Au niveau international, elle s’attelle à renforcer la promotion et la protection des droits humains. A Berne, elle défend les sans-papiers.

La professeure Regina Kiener dans son bureau à l’Université de Zurich (Photo: Dominique Schütz)

La professeure Regina Kiener dans son bureau à l’Université de Zurich (Photo: Dominique Schütz)

Regina Kiener a les yeux qui pétillent lorsqu’elle parle de la Commission européenne pour la démocratie par le droit: «C’est de loin la tâche la plus intéressante que j’aie jamais eue.» Enthousiaste, elle rappelle que son rôle au sein de celle qu’on appelle aussi «Commission de Venise» remonte à 2013. C’est en effet là que Didier Burkhalter, alors ministre des Affaires étrangères, l’a nommée représentante de la Suisse. Un mandat passionnant qui s’est récemment prolongé de quatre années supplémentaires. 

Sur le plan international

La Commission de Venise reste peu connue en Suisse. «A tort», regrette la Zurichoise, qui note au passage que celle-ci a tout de même l’importante mission de soutenir les Etats membres dans le processus de démocratisation et d’ancrage des droits fondamentaux et humains. Un objectif ambitieux pour lequel elle réunit de nombreux experts, issus des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe ainsi que de 14 autres Etats. Qu’ils soient professeurs, magistrats, hauts fonctionnaires ou encore parlementaires, ils entrent en piste lorsqu’un Etat membre ou le Conseil de l’Europe veut faire valider un projet de constitution ou de loi. Exemples? Le droit policier polonais, la révision des Constitutions géorgienne et ukrainienne, la mise en œuvre de la Constitution tunisienne ou encore l’instauration de l’Etat d’urgence en France ou en Turquie. [...]

Attention: Article payant

Sans abonnement de plaidoyer ou Online-Abo, cet article est payant.

Abonnez-vous maintenant

Lire l'article

Les abonnés de plaidoyer ou Online-Abo peuvent lire cet article gratuitement.

Nom de famille/entreprise OU Nickname:
numéro d'abonné OU Mot de pass:

Acheter l'article

Cet article coûte 3,00 CHF
Payment seulement avec carte de crédit ou postcard. Vour recevez l'article en format pdf par email.

Acheter maintenant

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

Une avocate «sans frontières» active depuis Genève

La garante du débat éthique

«Le futur droit des sanctions contient plusieurs incohérences»