Populisme carcéral

plaidoyer 04/2018 du

de

Les médias ne cessent de parler des prisons largement trop pleines et les politiciens en mal de voix électorales des cellules supplémentaires qu’ils envisagent de faire construire. Mais n’y a-t-il vraiment que la voie de l’accroissement du parc pénitentiaire comme solution au phénomène du surpeuplement carcéral? Et d’ailleurs, y a-t-il véritablement surpeuplement carcéral? C’est à ces deux questions que nous consacrerons la présente contribution1.

Prison de Champ-Dollon: 40% des détenus de Suisse se trouvent en Suisse latine, région qui ne compte que le 30% de la population. (Photo: KEYSTONE)

Prison de Champ-Dollon: 40% des détenus de Suisse se trouvent en Suisse latine, région qui ne compte que le 30% de la population. (Photo: KEYSTONE)

La (pseudo-) réalité du surpeuplement carcéral


 


Si l’on considère que les prisons souffrent de surpeuplement lorsque le nombre de détenus dépasse le nombre de places disponibles, force est d’admettre qu’il n’y a pas de surpeuplement carcéral en Suisse. En effet, à en croire les données de l’Office fédéral de la statistique en la mati&e [...]

Attention: Article payant

Sans abonnement de plaidoyer ou Online-Abo, cet article est payant.

Abonnez-vous maintenant

Lire l'article

Les abonnés de plaidoyer ou Online-Abo peuvent lire cet article gratuitement.

Nom de famille/entreprise OU Nickname:
numéro d'abonné OU Mot de pass:

Acheter l'article

Cet article coûte 3,00 CHF
Payment seulement avec carte de crédit ou postcard. Vour recevez l'article en format pdf par email.

Acheter maintenant

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

Révisions législatives sous pression des politiciens

Dans les rouages du populisme pénal

«Le futur droit des sanctions contient plusieurs incohérences»