Matricule AVS sans «opt out»

plaidoyer 05/2017 du

de

Des citoyens enregistrés sous un même numéro au contrôle des habitants et dans les autres services de l’administration, quoi de plus pratique? Par exemple, au lieu de remplir plusieurs lignes d’un formulaire pour identifier avec certitude l’auteur d’une demande de permis de conduire, on tape juste le chiffre en question. Là où le bât blesse, c’est que cet identifiant est le numéro AVS, dont l’usage s’étend à des domaines toujours plus variés: on le trouve évidemment dans les dossiers des assurances sociales, mais aussi sur des documents fiscaux, des registres scolaires ou les cartes d’assurance maladie, sans parler de l’usage qui en est fait dans les entreprises privées.

Ainsi, les préposés à la protection des données se battent depuis plusieurs années pour que le matricule à 13 chiffres ne serve pas d’identifiant unique: ils soulignent que, à l’ère d’internet et du Big Data, les risques de recoupements indésirables ne doivent pas être négligés (lire plaidoyer 1/2014). Et, en application du principe de précaution, ils mettent en avant le fait que des solutions existent pour éviter cette harmonisation à outrance: il suffit d’employer des identifiants sectoriels. Par exemple, pour gérer les dossiers du registre foncier, il n’est pas nécessaire d’utiliser les mêmes références que pour les assurances sociales. 

Dans certains cantons, ces risques ont été mieux pris en compte que dans d’autres. Et sur le plan fédéral, le préposé à la protection des données (PFPDT) s’est fait entendre dans plusieurs domaines. Ainsi, le législateur a renoncé à utiliser le numéro AVS en relation avec le nouveau dossier électronique du patient. Le registre du commerce a également opté pour une solution sectorielle, et il devrait en aller de même pour le registre foncier, lors d’une révision en cours. [...]

Attention: Article payant

Sans abonnement de plaidoyer ou Online-Abo, cet article est payant.

Abonnez-vous maintenant

Lire l'article

Les abonnés de plaidoyer ou Online-Abo peuvent lire cet article gratuitement.

Nom de famille/entreprise OU Nickname:
numéro d'abonné OU Mot de pass:

Acheter l'article

Cet article coûte 3,00 CHF
Payment seulement avec carte de crédit ou postcard. Vour recevez l'article en format pdf par email.

Acheter maintenant

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

Retour à la raison

Une responsabilité solidaire de façade

Symboles religieux: la croix et la bannière