Giuliano Racioppi : «Les partis politiques veulent conserver leur pouvoir»

plaidoyer 02/2018 du | actualisé le

de

Tout juge suisse doit remettre une partie de son salaire à un parti. Lui-même magistrat, Giuliano Racioppi aimerait abolir cette pratique. A l’inverse du conseiller d’Etat Claude Janiak, qui ne voit là aucun problème.

Giuliano Racioppi (Photo: Dominique Schütz)

Giuliano Racioppi (Photo: Dominique Schütz)

plaidoyer: Monsieur Racioppi, dans la Revue des juges, vous critiquez l’obligation des juges de verser une partie de leur salaire à leur parti. Avant votre élection, avez-vous dû, vous aussi, vous engager à une telle rétrocession? 

Giuliano Racioppi: Non. Le sujet n’a pas été abordé par mon parti, le PDC, mais je savais pertinemment qu’une telle taxe existait. 

plaidoyer: Saviez-vous à combien elle se montait?

Giuliano Racioppi: Plus ou moins. Je n’ai su le montant exact qu’au terme de ma première année de fonction, lorsque j’ai reçu la facture: 6000 fr., soit entre 3% et 4% de mon salaire.

plaidoyer: Dans le cadre de votre contribution à la Revue des juges, vous avez fait un sondage. Seuls 13 des 37 juges fédéraux ont répondu. [...]

Attention: Article payant

Sans abonnement de plaidoyer ou Online-Abo, cet article est payant.

Abonnez-vous maintenant

Lire l'article

Les abonnés de plaidoyer ou Online-Abo peuvent lire cet article gratuitement.

Nom de famille/entreprise OU Nickname:
numéro d'abonné OU Mot de pass:

Acheter l'article

Cet article coûte 3,00 CHF
Payment seulement avec carte de crédit ou postcard. Vour recevez l'article en format pdf par email.

Acheter maintenant

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

«Par souci de transparence, il faut séparer les fonctions d’avocat et de juge»

Le Conseil de l’Europe exige des juges indépendants

Ouvrages de droit: la stratégie «Open Access» divise

Numéro actuel

News: lawinside.ch

Des résumés et analyses de jurisprudence récente.

News: www.DomainePublic.ch

Un site indépendant avec des analyses, commentaires et informations sur l’actualité suisse. Depuis 1963, un point de vue de gauche, réformiste et indépendant.