«Le traitement de Carlos est injustifiable»

plaidoyer 06/2017 du

de

L’ancien procureur Ulrich Weder a examiné les conditions de détention du jeune délinquant zurichois «Carlos». Son rapport confirme largement les reproches du défenseur. Le magistrat ne reconnaît toutefois aucune violation ni de la Constitution ni de la Convention européenne des droits de l’homme. Un avis que ne partagent pas certains professeurs.

Le jeune délinquant zurichois connu sous le nom fictif de «Carlos» aura fait parler de lui. En août 2013, d’abord, lorsque les médias alémaniques ont dévoilé que le programme de réinsertion ouvert dont il bénéficiait coûtait quelque 20 000 fr. par mois. Puis, en janvier 2017, quand son avocat, Marcel Bossonet, a reproché à la justice zurichoise de l’avoir incarcéré dans des conditions contraires aux droits de l’homme.

Carlos a été enfermé dans la prison de Pfäffikon (ZH). Une vingtaine de jours qui ont suscité une pluie de reproches de la part de son défenseur. Selon lui, Carlos aurait dormi dans une cellule non chauffée et dépourvue de matelas. Il n’aurait même pas eu droit à une couverture. «Il n’avait qu’une chemise et ne portait même pas de sous-vêtements. Il est arrivé qu’il ne reçoive que de l’eau et un peu de pain», s’indigne Marcel Bossonet. [...]

Attention: Article payant

Sans abonnement de plaidoyer ou Online-Abo, cet article est payant.

Abonnez-vous maintenant

Lire l'article

Les abonnés de plaidoyer ou Online-Abo peuvent lire cet article gratuitement.

Nom de famille/entreprise OU Nickname:
numéro d'abonné OU Mot de pass:

Acheter l'article

Cet article coûte 3,00 CHF
Payment seulement avec carte de crédit ou postcard. Vour recevez l'article en format pdf par email.

Acheter maintenant

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

Le traitement des graves troubles mentaux en prison: rappel à l’ordre valaisan

Transparence encore à la peine dans les universités