Excès dans la fouille des requérants d’asile

plaidoyer 01/2019 du

de

La Commission nationale de prévention de la torture (CNPT) tire un bilan globalement positif des contrôles effectués dans onze centres fédéraux de requérants d’asile. Les requérants sont, en général, hébergés dans des conditions conformes aux droits humains et aux droits fondamentaux. La commission se félicite de la facilitation des contacts avec l’extérieur qu’a per- mis la levée de l’interdiction générale des téléphones portables. Elle demande, en revanche, de ne procéder à des fouilles corpo- relles qu’en cas de soupçons concrets, et non pas de manière généralisée à chaque retour dans un centre, comme c’est souvent le cas. Dans un centre, même les enfants sont fouillés. Une pratique à proscrire, soulignent les experts. Qui recommandent encore une meilleure information des personnes soumises à des mesures disciplinaires et une amélioration du processus d’identification des personnes vulnérables et des victimes de traite d’êtres humains.

traitement de l'article

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

La CNPT estime manquer d’indépendance

plaidoyer 04/2018 vom 27 août 2018

La Commission nationale de prévention de la torture (CNPT) est indépendante de par la loi, mais elle est rattachée administrativement au Secrétariat général du Département fédéral de justice et police (DFJP): elle n’est pas soumise au pouvoir d’instruction de celui-ci, mais doit respecter les exigences de la Confédération sur le plan financier. Après avoir consulté des experts, la CNPT elle-même arrive à la conclusion que ce rattachement administratif nuit à son image d’autorité indépendante, eu égard, en particulier, à son activité de contrôle dans le domaine de la privation de liberté, dans lequel la Confédération, et en particulier le DFJP, ont aussi des compétences. lire la suite...

Manquements dans l’exécution des placements

Asile: Caritas mandatée en Suisse romande