«Cruauté calculée» dans la crise des réfugiés

plaidoyer 05/2016 du

de

Alberto Achermann est expert en droit des migrations. La question des réfugiés est au centre de ses préoccupations. Pour lui, le problème principal réside dans l’absence d’obligation pour les Etats de collaborer entre eux.

En entendant prononcer le nom d’Alberto Achermann, certains directeurs de prison et ministres cantonaux de la justice pourraient s’inquiéter. Car le professeur de droit des migrations est aussi président de la Commission nationale de prévention de la torture (CNPT). Et quand il effectue ses visites dans les prisons, son regard est affûté. En cas de violation des droits des détenus, il émet des recommandations concrètes à l’intention des autorités. Et ses critiques ne plaisent pas toujours aux directeurs d’établissements pénitentiaires. 

Alberto Achermann a tout de même des raisons de se réjouir: «A l’occasion de nos visites de suivi, je suis positivement surpris de voir qu’un bon nombre de nos remarques ont été prises en compte, même quand elles avaient été rejetées dans un premier temps.» Il a conscience que personne n’apprécie d’être sous le feu de la critique, mais on doit parfois admettre la nécessité d’intervenir: en matière de détention en vue de l’expulsion par exemple, les conditions de détention des étrangers devraient être distinctes de celles qui prévalent dans la détention préventive ou en exécution de peine, même si elles ont lieu dans les mêmes établissements. 

Souvenirs d’Espagne

S’il se consacre «de tout son cœur», comme il le dit, à son activité à la CNPT, Alberto Achermann est principalement professeur associé en droit des migrations à l’Université de Berne. Formé au droit des gens, il s’occupe de droit des migrations au sens large: droit des étrangers et des réfugiés, droit de la nationalité.

L’ancien secrétaire central de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) est avocat indépendant et consultant juridique depuis 2003. [...]

Attention: Article payant

Sans abonnement de plaidoyer ou Online-Abo, cet article est payant.

Abonnez-vous maintenant

Lire l'article

Les abonnés de plaidoyer ou Online-Abo peuvent lire cet article gratuitement.

Nom de famille/entreprise OU Nickname:
numéro d'abonné OU Mot de pass:

Acheter l'article

Cet article coûte 3,00 CHF
Payment seulement avec carte de crédit ou postcard. Vour recevez l'article en format pdf par email.

Acheter maintenant

Dieser Artikel ist folgenden Themen zugeordnet

Weitere Artikel zum Thema

Tous debout pour l’Etat de droit en Autriche

Une professeure active sur le terrain

Politisation de la justice en Espagne